STRATOTYPE_VISUELMEDIA_AOUT2017_B.jpg

Stratotype Digital-ien

Stratotype Digital-ien est un Bot autonome, qui a la particularité de recomposer de manière aléatoire des images du paysage québécois. 

Un Bot pour recomposer le paysage


STRATOTYPE_LOGO.jpg

Stratotype digital-ien est un robot informatique autonome (un bot) qui recompose de manière aléatoire les images du paysage québécois. Ce dispositif accessible sur stratotype.ca a pour fonction de transformer les photos prises par l’artiste Isabelle Gagné et recueillies auprès de citoyens. Aux photographies originales, le bot ajoute des extraits d’images de nature géomorphologiquement similaire trouvées sur Google Image. L’image remixée est archivée et indexée sur le réseau dans un effort d’assurer la pérennité et la diversité de la mémoire du patrimoine paysager québécois. Les  paysages reconstruits par le programme informatique autonome viendront enrichir et questionner l’état du patrimoine naturel et collectif créant ainsi une nouvelle génération d’images.

Les images modifiées créeront des occurrences visuelles insolites du territoire québécois sur le web et sur les moteurs de recherche. Ce faisant, elles génèreront une nouvelle couche de données numériques jusqu’à présent inexistante sur la toile. Cette volonté de produire une nouvelle stratification de données a inspiré le titre du projet Stratotype digital—ien. En géologie, le stratotype correspond à une jonction entre deux strates fossilifères qui sert de repère pour déterminer une période donnée. Le robot numérique Stratotype digital—ien agira comme un intermédiaire entre deux strates d’informations numériques. Contrairement à l’assertion géologique, il ne permettra pas de définir l’échelle du temps, mais de faire le liant entre deux états numériques d’une image : le premier état correspondant à l’apparence physique d’un paysage naturel québécois, le deuxième, et l’intermédiaire, transformé, témoignant de la proposition numérique faite par le robot.

La collecte d’images auprès de la population s’est amorcée lors d’une résidence de l’artiste aux Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie en août 2017.

Le travail de recherche par l’artiste Isabelle Gagné est présenté lors d’une exposition solo dans l’espace Vitrine de TOPO - Laboratoire d’écriture numérique, à Montréal du 8 septembre au 7 octobre 2017 et diffusé simultanément dans une cabine extérieure au Centre Vaste et Vague en Gaspésie .

Le projet trouvera son aboutissement dans une exposition lors de la 9e édition des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie de 2018.

Code: Paul Gascou-Vaillancourt

 

Passer devant la vitrineb.jpg
stratotype_chaudiereappalache.png
SAMSUNG_THETFORD.gif
Samsung-cabane-gaspev2.gif
STRATOTYPE_VITRINE01b.jpg

Présenté en collaboration avec TOPO - Laboratoire d’écritures numériques.


 

Isabelle Gagné remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec de son appui financier.